L'association

Qui sommes-nous ?

Fondée en 1920, l'AASP est membre de la Fédération des associations du personnel des services publics du canton de Fribourg (FEDE) depuis 1946.

 

Que défendons-nous ?

Reconnue par la LPERS (à son article 128) comme partenaire du Conseil d'Etat pour toutes les questions touchant le personnel de l'Etat de Fribourg, la FEDE défend vigoureusement les intérêts du personnel de l'Etat, notamment :

 

  • Salarial, par des négociations annuelles avec le Conseil d'Etat sur la compensation du renchérissement. Elle veille aussi à l'application régulière des autres mécanismes salariaux prévus par la LPERS (augmentation des paliers)

  • Caisse de prévoyance par la présence de 5 délégués à son comité

  • Dans différentes autres commissions étatiques, notamment la commission consultative permanente pour les questions de personnel et celle de l'évaluation des fonctions (EVALFRI), où les représentants de la FEDE veillent à ce que les intérêts et les attentes du personnel soient sauvegardés et satisfaits.

  • Une présence et une défense active des intérêts du personnel dans les domaines de l'évaluation des fonctions, de la prévoyance professionnelle et d'autres comme la revalorisation d'indemnités de toutes sortes, la flexibilisation du temps de travail, la défense en cas d'atteintes à la personnalité du collaborateur/trice et du mobbing, etc.

Quelles sont nos réussites ?

La FEDE, avec notamment le concours de l'AASP, a obtenu ces dernières années des succès remarquables dans la défense des intérêts du personnel de l'Etat, notamment :

  • L'augmentation en 2 temps (2009 et 2011) des vacances du personnel de l'Etat à 5 semaines (+ 1 semaine)

  • Après le dépôt, en mai 2012, d'une requête de décision formelle relative à l'évaluation et la classification de la fonction d'assistant social et de l'étude qui a suivi, la reconnaissance de la spécificité du métier d'assistant social au Service de l'Enfance et de la Jeunesse (SEJ)

  • Une revalorisation des salaires à hauteur de 0,3% en 2020.
    Les échelles de traitement du personnel de l’Etat correspondent depuis le 1er janvier 2011 à l’indice suisse des prix à la consommation de novembre 2010 (indice à 109.6 points) qui sert de référence au calcul du renchérissement. Cet indice se situe au mois de novembre 2019 à 108,5 points.
    Cet octroi, couplé à ceux déjà effectués en 2017 (+ 0,4%) et 2018 (+ 0,3%), permet d’atténuer les effets des mesures structurelles et d’économie des années 2013-2016, en particulier ceux liés à la contribution de solidarité (réduction temporaire des traitements).

  • Au niveau de la Caisse de prévoyance, grâce notamment à l'action des délégués de la FEDE, la revalorisation de la somme des salaires assurés a été de 15,50 % en 5 ans, ce qui correspond à une augmentation équivalente des rentes de retraite.